Souvenez-vous : vous n’êtes pas seul. Nous sommes des millions !

Lettre ouverte d’une maman italienne :

À vous…
qui regardez autour de vous et avez l’impression d’être immergé dans un monde devenu fou, mais qui ne vous laissez pas abattre et trouvez la volonté de rire,
qui ne croyez pas à l’histoire selon laquelle il faut un laissez-passer pour partir en vacances,
qui savez voir quand les règles n’ont pas de sens et qui en parlent même si la tendance est là pour vous culpabiliser – vous arrivez quand même à ne pas vous disputer et même à sourire,
qui savez que les traitements existent et que de nombreux médecins les appliquent, sauvent des vies (en risquant la leur parce qu’ils s’écartent des protocoles officiels),
qui remarquez que les responsables officiels de la santé en Italie ont fait appel de la décision du Sénat de faire des règles d’urgence Covid un protocole : un court-circuit qui, dans n’importe quel pays civilisé, aurait renversé le gouvernement, mais ici il est passé inaperçu,
qui savez que des milliers de personnes descendent dans la rue pour défendre notre liberté de santé et qu’aucun média grand public n’en parle.

À vous…
qui insistez pour aller aux manifestations et en parler, parce que vous savez que sans des gens comme vous, il n’y aurait que silence,
qui savez que si les soins et les traitements à domicile devenaient un protocole, tous les médecins l’appliqueraient et la pandémie deviendrait gérable sans qu’il soit nécessaire de vacciner qui que ce soit, avec un coût économique infinitésimal par rapport à ce que nous payons actuellement,
qui avez de la peine pour toutes les personnes qui sont mortes, que ce soit à cause du covid ou du vaccin et vous savez que la vraie folie est chez ceux qui nient les dégâts,
qui ne ressentez pas le besoin de poster sur les médias sociaux l’annonce d’une coloscopie ou d’un contrôle gynécologique, parce que les données de santé sont personnelles et qu’on ne ressent pas le besoin de les exhiber comme un trophée d’un goût douteux.

À vous…
qui êtes choqué quand vous entendez un individu comme Figliuolo en Italie dit qu’il veut faire « du porte à porte pour débusquer ceux qui ne se font pas vacciner », qui parle en termes militaires comme si nous étions en guerre et que vous ne comprenez pas comment des types comme lui sont arrivés là, payés par nous,
qui avez fait le calcul de ce que ce jeu nous coûte, y compris les masques, les vaccins, les tests, le personnel de santé, les heures supplémentaires, les gazebos et le gel désinfectant et vous vous demandez comment nous en sommes arrivés là, puis vous appelez pour réserver une IRM urgente et vous obtenez un rendez-vous deux ans plus tard,
qui n’avez jamais porté de masque à l’extérieur lorsque vous n’êtes pas dans la foule et vous avez cousu des masques en tissu le plus léger possible pour vos enfants pour l’école et leur avez expliqué qu’il ne fallait jamais s’habituer à cette folie qui recouvre votre visage,
qui souriez pleinement lorsque vous rencontrez quelqu’un qui ne porte pas de masque et qui vous ressemble parce que c’est beau de se regarder,

À vous…
qui avez toujours pensé que Fauci était un manipulateur rusé et maintenant que ses emails ont été révélés, vous êtes là à ne pas savoir où mettre votre popcorn parce qu’une saison ne vous suffit pas pour apprécier la confirmation de combien vous aviez raison sur l’arnaque liée à cette pandémie,
qui ne rejetez jamais la faute sur les pauvres chauves-souris, même une minute,
qui ne vous lassez pas de vous informer, d’étudier, de faire des recherches : parce que les médias racontent tous la même histoire et quand c’est unilatéral, vous cherchez d’autres réponses, car vous savez que depuis des années, voire des décennies, quelque chose ne colle pas, et encore moins maintenant,
qui êtes horrifiés par toute forme de censure quand vous regardez autour de vous et voyez que tous les réseaux sociaux ont supprimé des profils, des groupes, bloqué des utilisateurs, juste parce qu’ils ne sont pas d’accord avec le récit officiel,
qui savez que les messages contenant certains mots-clés sont rendus moins visibles par l’algorithme de Zuckenberg, que vous avez vu disparaître des groupes que vous suiviez, que lorsque vous cherchez une information, vous devez faire défiler trente lignes avant de trouver ce que vous cherchez, parce qu’ils vous affichent d’abord les messages de l’OMS, Gates, la FDA, le CDC, l’EMA… et l’avertissement sur Covid que vous avez vu si souvent maintenant qu’il fait partie de votre réseau,
qui, lorsqu’ils disent à tout le monde que les vaccins sont sûrs, vous répondez : mais avez-vous regardé les données du VAERS ou d’Eudravigilance (les sites gouvernementaux aux États-Unis et en Europe pour signaler les effets indésirables) ? Avez-vous vu le nombre de décès et de personnes malades après le vaccin ? Là, tout d’un coup, les données des sites gouvernementaux ne comptent plus pour rien, parce que, bon, ce ne sont que des coïncidences.

À vous qui vous demandez comment il est possible que personne ne parle jamais de prévention, d’hygiène de vie, de système immunitaire, d’aliments qui soignent, de microbiome, de méditation, de vie en plein air et de sport.
À vous qui savez que vous n’êtes pas égoïste si vous ne voulez pas vous faire vacciner, car même vacciné, vous pouvez contracter et transmettre la maladie, comme l’affirment la FDA et l’EMA.

À vous tous qui assumez la responsabilité de votre vie, comme vous choisissez ce que vous mangez, si vous prenez ou non des antibiotiques, comment vous protégez la grand-mère que vous aimez en lui rendant visite en lui apportant des gâteaux mais surtout ses petits-enfants parce que leurs câlins sont le meilleur médicament du monde.
À vous qui n’arrêtez pas de penser, qui refusez de vous adapter au récit forcé et qui continuez inlassablement à vous porter volontaire, même quand vous n’avez plus de force, même quand il serait tellement plus facile d’acquiescer et de laisser faire.

A vous, qui, à tout prix, souhaitez vous sentir vivant et libre : vous n’êtes pas seul. Nous sommes des millions dans le monde. Et nous, ceux qui ont des bras intacts, n’avons pas besoin d’aimants pour nous rassembler ! ❤️

Share:

Please read our Re-publishing Guidelines.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *