La France sanctionnera-t-elle l’un de ses experts les plus reconnus en matière d’épidémies ?

Le 13 septembre 2022, le professeur Christian Perronne a comparu devant la chambre disciplinaire du Conseil régional d’Île-de-France de l’Ordre des médecins afin de répondre de ses déclarations dans la presse lors de la crise Covid. Pour le soutenir, une foule extraordinaire était présente.

Video reportage de France Soir ci-dessous du jour de l’audition.
Voir le reportage complet ici.


Vidéo: Citizen Light


Des milliers de personnes, de malades, de soignants, de médecins, d’associations, de citoyens, attachés aux valeurs d’humanisme telles qu’elles sont inscrites dans le code de déontologie médicale ont rendu hommage au Prof. Perronne pour son action constante, dévouée et éclairée au service des malades, notamment lors de l’épidémie de COVID.

Chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital universitaire Raymond Poincaré à Garches, Perronne n’a eu de cesse d’y soigner les malades de son service, reçus en consultation ou hospitalisés, en accord avec les connaissances disponibles et sur la base de son expérience et de son expertise dans la prise en charge des maladies infectieuses émergentes.

Professeur Perronne est non seulement Professeur de maladies infectieuses et tropicales qui a exercé à l’Université de Versailles-Saint-Quentin, mais c’est aussi un expert reconnu et respecté par de nombreuses autorités sanitaires françaises, européennes et internationales. Il n’a été remis en cause qu’avec l’avènement de la crise du COVID.

Pour être resté fidèle à son serment de médecin et à sa conscience personnelle, pour avoir questionné et osé critiquer la politique de santé du gouvernement, le Pr Perronne a été sanctionné en décembre 2020. Faisant fi des droits démocratiques les plus élémentaires, Monsieur Martin Hirsch, alors directeur de l’AP-HP, à l’instigation du pouvoir politique, l’a démis de ses fonctions de chef de service et a demandé au président du Conseil national de l’Ordre des médecins de le traduire devant une chambre disciplinaire.

Le 13 septembre 2022, Perronne pourrait à nouveau faire l’objet d’une sanction pouvant aller jusqu’à l’interdiction d’exercer la médecine. Cela ne doit pas être toléré.

Le Pr Perronne a fait son devoir de médecin selon le code de déontologie médicale, dont les principes essentiels sont d’agir :

  • dans le seul intérêt des patients et selon les données de la science,
  • en toute indépendance professionnelle,
  • avec la liberté de prescription,
  • avec la liberté de communiquer entre médecins, liberté indispensable au progrès de la connaissance.

Toutes ces libertés fondamentales ont été progressivement rendues illégales par le gouvernement lors de l’épidémie de COVID sous le prétexte de l’état d’urgence et de nombreux médecins ont été sanctionnés pour leurs prescriptions.

La loi du 5 août 2021 est allée encore plus loin en sanctionnant les soignants et les médecins qui défendaient le principe fondamental du libre consentement des soins et des actes médicaux pour leurs patients, mais aussi pour eux-mêmes.

Le Pr Christian Perronne conserve le soutien Children’s Health Defense, ainsi que celui de tous ceux qui restent attachés aux valeurs humanistes de la médecine et qui agissent dans ce sens de mille manières, malgré des temps troublés.

Publié originellement sur BonSens.org

Please read our Re-publishing Guidelines.


Message from RFK
X
Share via
Copy link
Powered by Social Snap