Des responsables du gouvernement britannique font l’objet d’une enquête de police concernant les vaccins COVID

Selon les rapports, Dr. Sam White et son équipe juridique enquêtent sur le gouvernement britannique pour avoir ignoré les risques de sécurité connus associés au vaccin Covid-19.

Le Dr White et son équipe se sont rendus aux commissariats de Charing Cross et de Hammersmith, basés à Londres, pour tenter de déposer une plainte pénale alléguant que le gouvernement et les autorités britanniques dissimulent sciemment au public des informations sur les risques sanitaires liés à l’administration du vaccin Covid-19.

PJH Law a déclaré disposer de « preuves significatives et irréfutables » d’actes répréhensibles, et la Metropolitan Police aurait accepté ces preuves dans le cadre de la plainte déposée. Un numéro de référence de crime a alors été émis pour « Misconduct in Public Office » et un officier désigné du département a été assigné pour s’en occuper.

Les avocats agissant au nom de White ont déclaré : « D’une importance primordiale et pour des raisons de sécurité publique, nous avons demandé, en tant que collectif, que le déploiement du vaccin soit arrêté immédiatement et nous avons suggéré que la police métropolitaine s’adresse à la nation pour l’informer en conséquence. »

« Un certain nombre de départements gouvernementaux et, en particulier, des personnes occupant des fonctions publiques et gouvernementales ont été désignés comme des contrevenants et nous avons des preuves à l’appui. »

Selon les rapports, l’entretien avec la police qui a conduit à cette affaire a duré six heures et a été enregistré. Il n’a cependant pas été rendu public, car il s’agit d’une enquête en cours.

L’équipe de Mme White a notamment insisté auprès de la police sur le fait que les médecins, les infirmières et les autres professionnels de la santé du Royaume-Uni font l’objet d’un « chantage pour accepter le vaccin ou perdre leur emploi ».

La date limite fixée par le gouvernement britannique pour que les travailleurs de la santé soient entièrement vaccinés est le 1er avril 2022.

Please read our Re-publishing Guidelines.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 3 = 2

Message from RFK
Share via
Copy link
Powered by Social Snap