Des montagnards invoquent le droit de veto contre le confinement (Pologne)

« Nous sommes du côté de la loi, c’est le gouvernement qui se rebelle »

Par Patryk Vlod

Les restaurants, bars, petits hôtels, auberges, pistes de ski et autres commerces polonais rouvrent dans toute la Pologne, indépendamment des restrictions COVID imposées par le gouvernement polonais. Ils étaient censés rester fermés jusqu’au 31 janvier 2021 au moins. Mais les gens en ont assez, en particulier les Higlanders de la région de Podhale dans les montagnes Tatra, une région au sud de la Pologne près de la frontière slovaque. Le montagnard et architecte Sebastian Piton de Koscielisko, une ville touristique près d’une ville très populaire de Zakopane, dirige un mouvement appelé « Goralskie Veto ».

Goralskie se réfère aux montagnards et le veto vient d’une tradition polonaise vieille de plusieurs siècles appelée « liberum veto » où un seul député pouvait opposer son veto à une loi qu’il jugeait mauvaise pour son peuple. C’était formidable pour protéger les minorités, mais cela a également empêché l’adoption de nombreux bons projets de loi.

« Nous n’avons pas d’autre option que d’utiliser ce veto car, « assez, c’est assez « . Nous ne voyons pas de lumière au bout du tunnel. Le gouvernement suggère qu’il assouplira les restrictions lorsque le nombre de malades diminuera »- a déclaré M. Piton lors de la conférence de presse tenue le jeudi 14 janvier à Podhale.
 » Mais nous avons vu lors de ces dernières semaines et ces dernier mois que même lorsque le nombre d’infections quotidiennes diminuait, le gouvernement polonais a prolongé les mesures au lieu de les desserrer. L’argument était toujours le même : « nous voulons protéger le public ».

Sebastian Piton compare la situation à la métaphore de la grenouille bouillante :

Si l’on met une grenouille dans une casserole d’eau et commence à la chauffer lentement, l’animal adapte sa température corporelle en conséquence. La grenouille reste à l’intérieur du pot dans un effort constant pour s’adapter à la situation. Mais lorsque l’eau est sur le point de bouillir, la grenouille n’a plus la force de sauter hors de la marmite et finalement, elle meurt.

La même chose se passe ici. Piton pense qu’il est grand temps d’arrêter les mesures et d’aller de l’avant avant qu’il ne soit trop tard. Nous devons réagir quand nous le pouvons encore. Il n’y a pas d’autre moyen. Et nous espérons que cela se produira dans toute la Pologne, pas seulement dans la région de Podhale. C’est déjà le cas dans de nombreux endroits (…) Les gens, quel que soit leur stress, rouvrent leur entreprise, car ils n’ont pas d’autre choix. Je pense que cela aura un effet boule de neige et que toute la Pologne sera ouverte en février au plus tard.  »

Podhale a annoncé que les actions commenceraient officiellement le 18 janvier 2021. Environ la moitié des entrepreneurs (plusieurs centaines) de la région ont déclaré qu’ils suivraient, mais de nombreux restaurants, petits hôtels et auberges, pistes de ski et autres lieux de la région de Podhale avaient déjà redémarré leur activité. Beaucoup d’entre eux coopèrent avec les Highlanders de Goralskie Veto, qui offrent leur aide et en particulier leur soutien juridique. Les militants de Goralskie Veto soutiennent également les autres régions. Il y a quelques jours, ils se trouvaient dans un restaurant « U trzech braci » (« A trois frères ») à Cieszyn, dans le sud de la Pologne, près de la frontière tchèque. Plusieurs fourgons de police se sont présentés pour une inspection, mais n’ont finalement pas fermé les lieux. Les montagnards ont également visité la pizzeria Greta dans une ville de Skoczow (près de Cieszyn) qui offrait également à ses clients de manger à l’intérieur.

Les restaurants en Pologne sont toujours autorisés à servir de la nourriture, mais les clients ne peuvent manger qu’à l’extérieur, ce qui est loin d’être amusant alors que les conditions hivernales y sont rigoureuses, en particulier dans les montagnes. En conséquence, la plupart des restaurants ont du mal à survivre car ils n’ont pas assez de clients.

Dans l’interview sur Radio ZET, l’une des radios commerciales les plus populaires en Pologne, Sebastian Piton a déclaré que « les restrictions sont inconstitutionnelles et donc illégales. Nous sommes du bon côté de la loi. C’est le gouvernement qui se rebelle et nous ne le suivrons donc pas.  »

Sebastian Piton a une chaîne youtube « Piton TV » et Goralskie Veto a un profil sur facebook « Goralskie Veto » et « OtwieramySie / Polska » (Nous ouvrons / Pologne) (tout en polonais)
Vous pouvez regarder un court clip vidéo diffusé il y a plusieurs semaines faisant la promotion de Goralskie Veto traduit en anglais sur youtube sur la chaîne youtube « Zdrowa Polska ».

Goralskie Veto a également déclaré qu’ils n’accepteraient pas le vaccin covid car il s’agit d’une expérience médicale.

Piton [embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=TOe8L8Pw9LU[/embedyt]

Please read our Re-publishing Guidelines.


Message from RFK