| | | |

Ce n’est pas une blague : Gates, Soros, Zuckerberg & Co financent une start-up pour la « vaccination contre les pets de vache »

Source : Report24.news, Heinz Steiner, 16 mai 2024 Report24.news, Heinz Steiner, 16 mai 2024

Les fanatiques du climat accusent les vaches qui pètent d’être responsables du changement climatique. Aujourd’hui, Bill Gates et d’autres milliardaires tels que Bezos, Bloomberg, Ma, Soros et Zuckerberg investissent quelques millions de dollars dans une start-up qui travaille sur un vaccin contre les pets de vache. Oui, vous avez bien lu, il ne s’agit absolument pas d’une satire.

Si les fanatiques du climat font ce qu’ils veulent, les vaches constituent une menace pour le climat mondial. En effet, les ruminants mangent de grandes quantités d’herbe (et maintenant aussi des « aliments concentrés »), ce qui produit également du méthane pendant le processus de digestion. Ce gaz est considéré par les extrémistes comme nettement plus « puissant » en termes de réchauffement de la planète que son ennemi de toujours, le CO2. Il n’est donc pas étonnant que l’abattage de troupeaux entiers de vaches « pour le climat » figure toujours à l’ordre du jour de ces groupes.


traduction image ci-dessus: Bill Gates investit dans des vaccins contre les pets de vache. Il dit qu’il “faut changer les vaches.” Le cofondateur et milliardaire est l’investisseur le plus important d’ArkeaBio, une société pharmaceutique de Boston, qui cherche à vacciner les vaches pour “prévenir le changement climatique”. Ce qui est réellement alarmant, c’est…

La start-up ArkeaBio, qui travaille sur un « vaccin » destiné à réduire la production de méthane chez les vaches (et d’autres animaux d’élevage), a reçu 26,5 millions de dollars de capital-risque. Il s’agit notamment d’un fonds d’investissement (Breakthrough Energy) fondé par Bill Gates. Plusieurs milliardaires sont également de la partie, dont Jeff Bezos, Michael Bloomberg, Jack Ma, George Soros et Mark Zuckerberg.

traduction image ci-dessus: Bill Gates développe un vaccin…..contre les pets de vache. Le climat est l’enjeu du siècle, avec la “pyramide alimentaire” et la banque centrale….. la Start-up soulève 26,5 millions de dollars pour le développement d’un vaccin pour éliminer les pets et rots. Les vaccins devraient être de bon marché et présenter une solution évolutive pour répondre à une préoccupation climatique.


La question se pose toutefois de savoir quel est l’effet d’une telle « vaccination » sur le métabolisme des vaches. En effet, il est évident qu’elle interfère avec le système digestif des ruminants afin de réduire la production de méthane. L’entreprise l’illustre d’ailleurs par un diagramme sur son site web, parsemé de mots à la mode sur le changement climatique. Mais quels sont les effets à long terme sur la population bovine mondiale ?

Suggérer une correction

A lire également

Laisser un commentaire