Planet Lockdown – Catherine Austin Fitts explique le Hold Up sur l’Humanité et comment y mettre fin

Catherine Austin Fitts :

Nous avons été pris au piège cette année, mais la porte ne s’est pas fermée, et c’est pourquoi nous parlons, car la transparence peut faire échouer ce plan.

 

 

La série d’interviews Planet Lockdown devrait provoquer un tsunami et inonder déjà les réseaux sociaux !

Le film complet de Planet Lockdown, lorsqu’il sortira, sera disponible à cette URL.

Vous pouvez aussi retrouver Catherine Austin Fitts sur le rapport Solari disponible à l’adresse suivante : https://home.solari.com

Ses derniers rapports sur la pandémie sont « The End of Currencies » (la fin des monnaies) et « The Injection Fraud » et  »l’arnaque des injections’.

Nous vous recommandons également l’interview de Robert F. Kennedy, Jr. dans la série Truth, saison 2, épisode 11

Transcription des extraits de l’interview ci-dessous :

Catherine Austin nous donne des explications sur les raisons de la situation actuelle, l’organisation et la finalité du grand reset  :

« Pendant de nombreuses décennies, le dollar a été la monnaie de réserve. Aujourd’hui les banquiers centraux essaient de mettre en place un nouveau système, mais il n’est pas encore prêt.

Nous sommes dans une période de grands changements et d’incertitude, où les banquiers centraux essaient de maintenir à flot le système du dollar et d’accélérer la mise en place du nouveau système. Elles doivent mettre en place le nouveau système sans que personne ne se rende compte de ce qui se passe réellement.

(…/…) les banquiers centraux essaient de mettre en place un nouveau système et pour ce faire, ils essaient d’étendre l’ancien et d’accélérer le nouveau, (…/…) un nouveau système de transaction qui sera entièrement numérique et mettra fin au système actuel des monnaies (euros, dollars, etc.) tel que nous le connaissons.

Si quelques personnes veulent contrôler le plus grand nombre, l’idéal est d’avoir des ennemis invisibles. Nous avons donc fait la guerre aux terroristes et maintenant un virus c’est parfait parce qu’il est invisible, on ne peut pas prouver qu’il n’existe pas. Les ennemis invisibles sont donc toujours les préférés, surtout s’ils font très peur aux gens. Si vous pouvez utiliser la peur et induire une peur profonde chez les gens, les gens auront besoin du gouvernement pour les protéger de cet ennemi invisible.

La deuxième tactique, très efficace, est de diviser pour mieux régner.

En attendant,  vous pouvez déjà utiliser les médias – les médias jouent un rôle très important – vous pouvez monter les hommes et les femmes les uns contre les autres, les noirs contre les blancs. Une des raisons de faire entrer beaucoup d’immigrants en Europe est de retourner la population générale contre les immigrants et pour ensuite placer le gouvernement au milieu pour calmer le jeu. Ce sont donc tous des moyens – qu’il s’agisse de divisions ou d’ennemis invisibles – pour instaurer la peur et amener les gens à accepter les nouvelles normes.

Bien sûr, le virus invisible permet de mettre en place un gigantesque mécanisme de contrôle : vous pouvez empêcher les gens de se rassembler, de s’organiser, de se réunir et de parler de ce qui se passe, etc. (…/…)

Si vous numérisez tout avec la recherche des contacts, vous pouvez contrôler qui parle à qui en permanence.

Si vous pouvez faire travailler tout le monde et instaurer une éducation exclusivement en ligne, vous pouvez littéralement écouter tout ce que les gens se disent. Vous pouvez donc mettre en place une surveillance extraordinaire, tout cela en partant du principe que « nous vous protégeons du virus invisible ». C’est très astucieux.

Et comme vous pouvez le voir, cela fonctionne avec beaucoup de gens. Pas tout le monde, mais beaucoup.

Attention, je ne veux pas que nous sous-estimions la capacité de certains dirigeants à introduire des agents pathogènes qui tuent et je ne veux surtout pas insinuer que les gens ne tombent pas malades.

Mais l’objectif ici, c’est de faire en sorte que les gens achètent une solution avant de voir où elle va finalement aller, parce que vous parlez d’un système de transaction qui n’est plus une monnaie, mais un système de contrôle (…/…)

Si les banques centrales émettent une monnaie  digitale, cela leur donne le pouvoir totale d’activation et de désactivation de votre argent et de vos comptes. Donc si vous ne vous comportez pas bien, on bloque…

Comme nous le savons, ils veulent combiner cela avec le transhumanisme.

Si vous vous faites injecter (sous forme d’un vaccin) l’équivalent d’un système d’exploitation dans votre corps, vous prenez donc le risque d’être connecté au système financier,  littéralement d’une point de vue physique, corporel.

Quel est l’effet réel des mesures de confinement : c’est une tentative de centralisation du contrôle économique et politique.

C’est une guerre économique. Vous avez les ‘1%’ (les plus riches). Depuis le début de la pandémie, nous avons vu les milliardaires du monde entier augmenter leur valeur nette de 27 %, ce qui est un grand succès. Vous avez donc cette classe capitaliste mondiale qui pratique un totalitarisme économique.

Ils ont été capables de consolider des quantités astronomiques de richesse économique, non seulement en supprimant les revenus de la classe moyenne et en les consolidant dans leurs entreprises, mais aussi en améliorant de manière significative la richesse et le pouvoir des plus grands pays développés du G7 et de la Chine, vis-à-vis des marchés émergents. Ainsi, les pays ayant accès aux technologies les plus avancées, à l’intelligence artificielle, aux logiciels et aux systèmes numériques, y compris dans l’espace, consolident considérablement leur pouvoir économique vis-à-vis des nations les plus faibles, et le premier pourcent les contrôle.

Je décrirai Covid19 comme l’institution des contrôles nécessaires pour faire passer la planète du processus démocratique à la technocratie.

Ce que nous observons, c’est un changement de contrôle et une ingénierie de nouveaux systèmes de contrôle. Pensez donc à cela comme un coup d’État. Il s’agit bien plus d’un coup d’État que d’un virus.

« Depuis 20 ans, nous avons eu un coup d’État financier aux États-Unis.

Nous le savions à la fin de l’année 1995. La décision a été prise de déplacer une grande partie des actifs et de l’argent hors du pays, ce qui constituait cette sorte  de ‘bulle de l’économie mondiale’ de la globalisation. Et ils savent qu’une fois qu’ils auraient fini de déplacer tous ces actifs, ils faudrait consolider et changer le système fondamental de l’économie. Donc, après le coup d’État financier, après avoir volé tout l’argent des fonds de pension, et des gouvernements, plutôt que de se tourner vers les gens et de leur dire « nous avons volé votre argent », il faut une excuse qui permette de consolider et de changer le système à sa base.  Et là, vous avez un virus magique.

Grâce à ce virus magique, il n’y a pas d’argent dans la sécurité sociale, dans le trésor public.

Tout ce qui a contribué au succès du coup d’État a été résolu par le virus magique.

Regardez le monde à travers les mathématiques du temps et de l’argent et c’est assez étonnant« .

Catherine Austin Fitts poursuit en expliquant ce qui se passe à la suite de toute cette saga des Coronavirus.

« La technocratie qu’ils poussent est ce qu’on appelle le transhumanisme.

En gros, vous utilisez des injections pour injecter dans le corps des matériaux qui créent l’équivalent d’un système d’exploitation.

Tout le monde connaît l’idée de Microsoft qui vous pousse à télécharger un système d’exploitation dans votre ordinateur, ce qui donne à Microsoft et à divers autres acteurs une porte dérobée dans votre ordinateur et, chaque mois ou tous les 2 ou 3 mois, vous devez le mettre à jour car il y a des « virus », n’est-ce pas ? C’est le retour au virus magique qui peut résoudre tous les problèmes et c’est donc un système similaire pour votre corps.

Vous pouvez donc littéralement connecter tout le monde au nuage. Et cela implique de les connecter de manière à contrôler leur système de transaction et d’être capable d’identifier et de suivre numériquement les personnes en relation avec leur transaction financière. Il s’agit donc d’un monde où la protection de la vie privée est nulle, mais il est très important de comprendre que si vous mettez en place une ou plusieurs cryptomonnaies dans les banques centrales, il s’agit d’un système où chaque banque centrale du monde peut vous empêcher individuellement de faire des transactions si elle n’aime pas votre comportement. Ils peuvent vous surveiller  24 heures sur 24, 7 jours sur 7 de manière automatique. Et ils contrôlent l’espace. S’ils disent que vous ne pouvez pas voyager plus de 5 km, c’est fini. Beaucoup de gens connaissent maintenant le système de crédit social en Chine. C’est très similaire.

Cela inclut l’esprit humain, à travers les médias et la connexion au cloud.

Le transhumanisme et la technocratie vont de pair. C’est un nouveau système d’esclavage.

Nous parlons de passer de la liberté à un système de contrôle complet 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, y compris le contrôle de l’esprit.

Maintenant, la clique qui dirige le monde, et que j’appelle Mr. Global, veut aller vers un système d’esclavage et nous voulons rester une civilisation humaine. Nous avons alors un désaccord fondamental.

(…/…)

Nous avons les techniciens qui construisent le cloud et les télécommunications.

Nous avons les militaires qui travaillent à contrôler l’espace et  l’opération de vaccination Warp Speed, et ils mettent en place des milliers de satellites.

Nous avons Big Pharma qui fait les injections, elles sont pleines d’ingrédients mystérieux et modifient votre ADN et pour ce que nous en savons, vous rendent infertile.

Nous avons les médias, qui déversent la propagande.

Nous avons la banque centrale qui conçoit les systèmes de cryptomonnaies centralisés.

Vous avez donc ces différents piliers et c’est très important quand vous regardez ce qui se passe au jour le jour, en particulier dans les médias. Ils essaient de les séparer pour que vous ne puissiez pas voir comment ils vont se rassembler dans un système intégré qui est fondamentalement intégré dans votre corps et votre esprit, dans le but d’instituer un système d’esclavage.

En d’autres termes, si je dois tout faire par le biais d’un réseau digital et que je dois faire fonctionner ce réseau digital dans votre quartier, alors je vais aussi faire fonctionner ce réseau digital dans votre corps.

La question est de savoir comment je vais construire le quartier et ce smart grid dans votre corps sans que vous ne voyiez le piège ? C’est donc pour cela que vous essayez de garder les différentes lignes (piliers) séparées. Si vous écoutez les banquiers centraux, ils font tout leur possible pour rester à l’écart de ces conversations.

Nous avons été pris au piège cette année, mais la porte ne s’est pas fermée, et c’est pourquoi nous parlons, car la transparence peut faire échouer ce plan.

C’est intéressant parce qu’au début de l’année, quand j’ai écrit l’article « Injection Fraud » et que j’ai dit que Bill Gates essayait de télécharger un système d’exploitation dans votre corps de la même manière que vous le téléchargez dans votre ordinateur et qu’il utilisera les virus comme excuse pour pouvoir le mettre à jour de manière régulière, 3 mois plus tard James Corbett (journaliste vidéos) a fait une grande série sur Gates et a en quelque sorte réexpliqué cela, c’était à l’automne. Yahoo finance a fait un sondage et publié une étude disant que 44% des républicains pensaient que Bill Gates voulait les doter d’une puce et j’ai dit « OK, nous faisons des progrès ». C’est alors que Bill Gates a disparu et qu’ils ont lancé l’opération Warp Speed. La personne qui dirige l’opération Warp Speed (Moncef Slaoui) était un expert en matière d’interface cerveau-machine injectable. Il a été directeur de la recherche chez GlaxoSmithKline (en Belgique) et il est expert en interface cerveau-machine.

L’un des développements les plus importants qui se sont produits en 2019, en plus de l’approbation du « plan de continuité des opérations » par les banquiers centraux de Jackson Hole, a été l’octroi par le ministère de la défense des États-Unis du contrat Jedi Cloud à Microsoft.

(note: dans la vidéo Mme CAF parle d’abord de Microsoft et ensuite d’Amazon.  En réalité il y a eu une bataille entre les deux pour emporter ce contrat, mais c’est finalement Microsoft qui l’a obtenu.  Il s’agit donc d’une erreur de distraction, mais compréhensible dans la mesure où les deux géants se sont affrontés pour l’emporter).

Microsoft est essentiellement un sous-traitant de l’agence de renseignement de la CIA. Elle a commencé à réaliser des bénéfices aléatoires lorsqu’elle a conclu des contrats importants avec la CIA pour fournir des nuages non seulement à la CIA mais aussi aux 17 agences de renseignement américaines dans le cadre de ce « contrat Cloud ». C’est donc Microsoft qui gère maintenant le contrat avec les agences de renseignement. Cette année, Microsoft a conclu le contrat avec la marine et ensuite avec le DoD, le « contrat Jedi ».

Ces énormes contrats « dans le nuage » vous permettent, une fois que tout le monde y est connecté, de réorganiser radicalement le fonctionnement des flux de trésorerie.

Vous pouvez donc littéralement fermer toutes les petites entreprises, verser à tout le monde un revenu de base universel, qui est en fait un système de contrôle, et faire fonctionner tout cela à travers le Cloud sous contrôle militaire.

La technologie vous donne la possibilité d’instituer un système de contrôle complet et de centraliser davantage le contrôle économique et politique.

La raison pour laquelle nous sommes dans cette situation est que l’esclavage est le commerce le plus rentable. Il est plus rentable que les narcotiques, les mines, il est plus rentable que toutes les dépendances.

Donc maintenant, si vous avez la capacité technologique de mettre en œuvre l’esclavage, alors… faisons-le, ça nous simplifiera la vie.

XXXX

(…/…)

Une autre raison est le problème de l’alimentation et la gestion d’une population de plus en plus nombreuse. Et si vous disposez aujourd’hui d’une biotechnologie qui permet à M. Global de vivre 150 ans, vous ne pouvez pas garder cela secret. Alors pourquoi ne pas réduire la population, intégrer les robots, utiliser la robotique pour tout et vous pouvez avoir une vie très riche et luxueuse sans tous les maux de tête liés à la gestion de l’humanité et des ressources

En d’autres termes, M. Global utilise la technologie pour passer à un système où, entre la robotique, l’IA et les logiciels, quelques personnes peuvent contrôler le plus grand nombre avec beaucoup moins de maux de tête et de peur.

M. Global a très, très peur de la population en général.

On m’a dit à plusieurs reprises que les dirigeants des États-Unis se sont réunis pour discuter de la manière de lever le secret et, chaque fois, ils sont arrivés à la conclusion que c’était impossible.

On ne peut pas lever le secret parce que les responsabilités sont trop importantes.

Et l’histoire de la gouvernance est que, vous savez parfois la population générale se retourne et tue ses dirigeants.

C’est pourquoi Jay Powell faisait marche arrière lorsque le directeur du FMI parlait des identités numériques. Il est assis là, sachant qu’il y a 325 millions de personnes et que beaucoup d’entre elles sont armées. C’est pourquoi le deuxième amendement est une question si clivante. La plupart des gens dans le monde ne comprennent pas pourquoi les Américains sont si obsédés par le besoin de posséder des armes à feu. La première raison pour laquelle ils sont obnubilés par le besoin de posséder des armes est qu’ils n’ont pas conscience du pouvoir du contrôle de l’esprit et de l’opinion (mind control). Parce que si je peux contrôler votre mental, vous savez, les armes ne sont pas si dangereuses pour moi.

Les dirigeants, pour faire ce qu’ils veulent faire, seraient très contents de reprendre ces armes. Si les démocrates gagnent ces élections, c’est la première chose qu’ils essaieront de faire.

(…/…) Je suis de Philadelphie et le père de mon premier petit ami était un chef de quartier qui avait l’habitude de sortir avec un rouleau d’argent et d’acheter tous les votes à chaque élection, donc il y a une vieille tradition en Amérique de fraude électorale et ce que je dis à tout le monde c’est qu’aucun de ces candidats n’aurait été candidat sans la fraude électorale pour commencer. (…/…)

(…/Catherine parle ensuite de la fraude électorale, des liens entre les émeutes, les succursales des banques fédérales et les modèles qu’elle a observés avec son équipe aux États-Unis, le capitalisme désastreux….).

La caractéristique déterminante de la vie sur la planète Terre est que notre véritable système de gouvernance mondiale est un mystère. Il est incroyable que nous n’exigions pas de savoir comment fonctionne réellement notre système de gouvernance. C’est un secret.

M. Global met actuellement en place la robotique, qui est l’une des nouvelles technologies qui commencent vraiment à faire une énorme différence.

Nous avons donc un humain et un robot.

La question pour Mr. Global est de savoir lequel est le plus efficace ? Si je suis censé gérer la planète et toutes les ressources naturelles, les récolter à mon avantage et m’assurer que mon risque soit minimal, jusqu’à quel point dois-je utiliser des robots et à jusqu’à quel point dois-je utiliser les humains ?

Donc, le génie de connecter tout le monde au cloud avec un système crypto couplé à l’ intelligence artificielle et tous ces logiciels, c’est que je peux utiliser les humains pour tout enseigner aux robots et aux systèmes de gestion par IA, pour faire tout leur travail à leur place. J’étais à l’institut ASPEN en 2017, j’avais une discussion avec un gros spéculateur le profil typique du milliardaire et il m’a regardé avec ces yeux incroyablement morts et il m’a dit: « en fait chérie,  je peux complètement automatiser chaque entreprise avec des logiciels et de la robotique et licencier tous les humains dont nous n’avons plus besoin ». (… /…)

Donc voilà, nous avons Mr. Global au sommet. Nous avons la base de données et le système logiciel utilisant l’intelligence artificielle, dont une partie très importante est le réseau de satellites qui est installé sur une plate-forme en orbite.

En utilisant les télécommunications et la technologie, vous avez la possibilité 24/7 de suivre et de surveiller à la fois vos humains et vos robots.

Quoi de plus efficace…mais si je fais tout avec des robots, que dois-je faire avec les humains?

Nous avons 2 visions du monde.

Ma vision du monde est que les humains sont des individus souverains dont les libertés viennent de l’autorité divine.
Dans la vision de la technocratie, l’humain est une ressource naturelle comme un gisement de pétrole ;
et pour être utilisés comme tels, les humains sont plus efficaces et moins efficaces que les robots à différentes fonctions.

M. Global considère la race humaine comme du bétail et non comme une personne avec laquelle ils partagent de l’empathie, ils ne nous considèrent pas comme la même espèce qu’eux.

En fait, avec beaucoup de biotechnologie, ils s’imaginent pourvoir vivre beaucoup plus longtemps que nous et vivre très différemment de nous.

Catherine répond: Qui sont « Ils »?

Eh bien, c’est le grand mystère et c’est pourquoi j’appelle « ils » M. Global. De par mon expérience, j’ai rencontré de nombreuses personnes différentes dans ce groupes et factions, mais en fin de compte, je ne peux pas vous dire vraiment qui a réellement le contrôle.

En revanche, ce que je sais, c’est que le plan est géré par la force. Et donc, en fin de compte, la question est de savoir qui détient l’arme la plus puissante et ça cela revient au contrôle de l’espace. Qui a la présence spatiale la plus puissante, les armes spatiales, et qui contrôle les voies maritimes?

Traditionnellement, le contrôle derrière la monnaie de réserve venait du contrôle des voies maritimes, mais alors que nous nous sommes déplacés dans l’espace, il est devenu le contrôle à la fois des voies maritimes et des voies satellites. La question est de savoir qui contrôle quoi et qui a quelles armes?

L’une des raisons pour lesquelles vous voyez une discussion très intéressante aux États-Unis ces deux dernières années est que Trump a été très loquace sur la force spatiale et ce qui est possible de faire dans l’espace et il a même fait allusions à des armes magiques dans l’espace … Sur quoi les généraux lui ont lancé un regard désapprobateur du genre «silence, ne parlez pas de ça!».

Ce que nous savons, c’est qu’une partie de la concurrence entre la Chine et l’Amérique tient au fait de savoir qui aura la position la plus dominante dans l’espace et qui aura donc le pouvoir de contrôler la planète entière.

Les Chinois ont donc un système appelé système de crédit social.  Ils associent fortement les capacités de transactions financières et les capacités à voyager et à faire d’autres choses au comportement des individus. Vous parlez d’un monde où la plupart des gens sont sous surveillance 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et où leurs incitations financières et leurs pouvoirs financiers sont liés à leur comportement. Et je décrirai cela comme essentiellement un système d’esclavage, parce qu’il n’y a aucune liberté personnelle. Le système technocratique veut donc nous emmener vers un système similaire à celui du système chinois de crédit social (… /…)

Vous avez un système à sens unique : ils peuvent voir tout ce que vous faites, et vous ne pouvez même pas savoir qui ils sont.

Ce qu’il est très important de comprendre avec ce qui se passe, c’est que nous nous dirigeons vers un système transhumaniste, un système d’esclavage, la majorité des gens, la plupart d’entre nous l’ont soutenu, financé et construit.
Alors, quand je regarde tous les dirigeants de Big Pharma, pourquoi construisent-ils un système où leurs propres enfants ou petits-enfants seront esclaves?

Pourquoi les banques centrales le font-elles?

Il y a un dicton aux États-Unis : si je peux gagner assez d’argent, je peux obtenir une dérogation, je peux en sortir. Je peux manger des aliments biologiques, ne pas manger des OGM et mes petits-enfants n’auront pas à se faire vacciner (… /…).

Si nous regardons tout cela, cela signifie que nous construisons notre propre système d’esclavage, mais aussi que nous avons le pouvoir d’arrêter.

En d’autres termes, nous n’avons pas à financer les entreprises qui font cela, nous n’avons pas à travailler pour les entreprises qui font cela et en fait nous n’avons pas à payer nos impôts parce que les gouvernements brisent tous les lois relatives à la gestion financière. Nous avons la capacité de les tenir responsables.

Nous construisons donc la prison, nous finançons la prison, et cela nous donne le pouvoir d’arrêter.

Et c’est pourquoi il est si important de comprendre où va ce système.

Il n’y aura pas d’exceptions.

Quelle est la solution?
La solution numéro 1 consiste à apporter de la transparence à ce qui se passe, à comprendre où va le système, puis à arrêter de le construire.
si vous travaillez pour Big Pharma et que vous construisez cela, arrêtez.
Allez trouver autre chose à faire comme par exemple développer des systèmes locaux d’aliments frais pour avoir de la nourriture.

Commencez la conversation en expliquant où la situation actuelle nous mène et en se questionnant sur où nous voulons aller. Parce que nous allons devoir reconstruire l’économie de bas en haut si nous ne voulons pas être hautement centralisés.

CAF explique ensuite pourquoi elle avait cessé de faire des opérations bancaires chez JP Morgan Chase et à quel point ce serait révolutionnaire si tous les Américains faisaient de même et ouvraient un compte auprès de leur coopérative de crédit locale ou de leur banque communautaire, ce serait une révolution.

Nous avons le pouvoir de changer cela, mais nous devrons tous être honnêtes car nous sommes presque tous complices de sa mise en œuvre. Ce n’est pas eux le problème, c’est nous.

La solution est que chacun de nous soit clean, honnête.  Il faut choisir.
Soit vous êtes pour un système transhumaniste, soit vous êtes pour un système humain. Ensuite, si vous êtes pour un système humain, vous devrez trouver un moyen de gagner de l’argent et de vous engager socialement dans un système humain et arrêter de soutenir un système transhumaniste.

Revenez aux piliers :
N’aidez pas l’armée à dérouler l’opération d’injection (vaccins) en masse ‘Warp Speed’.

N’aidez pas les techniciens qui cherchent comment injecter des nanoparticules dans votre corps et les connecter au cloud.

Ne laissez pas Big Pharma faire des injections qui pourraient empoisonner à mort nos enfants.

Ne laissez pas la Big Agro produire des aliments génétiquement modifiés qui empoisonnent l’Amérique à mort.

Ne laissez pas le gouvernement instituer une sorte de « réglementation de la crise sanitaire » corrompue qui est vraiment un capitalisme désastreux et qui enrichit les investisseurs privés et les milliardaires.

et ainsi de suite….

Lisez le rapport Solari et vous verrez qui fait cela. Il est assez évident qui fait ça.

Please read our Re-publishing Guidelines.


Message from RFK