L’UE s’apprête à voter le certificat vert numérique sans débat

Green Pass Vaccine Featured

L’Union européenne sur le point de voter un passeport commun de vaccination pour voyager.

Le 17 mars 2021, la Commission européenne a présenté une proposition visant à créer un certificat vert numérique pour faciliter la libre circulation en toute sécurité des citoyens au sein de l’UE pendant la pandémie de COVID-19.

Ces certificats valables dans tout l’espace Schengen prouveraient qu’une personne a été vaccinée ou que leur test RT-PCR contre le Covid-19 est négatif.  Ce ‘green pass’ comprendrait des informations sur la marque du vaccin, les données et le lieu d’inoculation et le nombre de doses administrées, ainsi qu’une attestation de test PCR en provenant d’un laboratoire ou d’un hôpital agréé. Les détenteurs du certificat (un code QR sur une application téléphonique ou sur papier) seraient exemptés de quarantaine et d’autres restrictions. Le document serait commun à tous les citoyens de l’UE, mais il appartiendra aux pays membres de décider de la manière de l’utiliser.

La Commission collabore également avec l’OMS et l’OACI, l’organisation internationale du transport aérien, afin que le  » vert » soit également reconnu au niveau international. Dans l’intervalle, les accords bilatéraux entre les pays de l’UE et les pays tiers seront autorisés, à condition d’être approuvés par la Commission.

Les pays ont des réactions différentes en fonction de leurs besoins et du taux de confiance de leur population dans la vaccination. La Grèce et l’Espagne sont impatientes de l’utiliser pour relancer leur économie touristique, tandis que la France a un faible taux d’acceptation du vaccin et près de la moitié de la population hésite à se faire vacciner. Beaucoup trouvent également qu’il n’y a pas assez de données sur les vaccins et qu’il est trop tôt pour délivrer un tel certificat.  On ne sait toujours pas si le vaccin peut réellement empêcher la propagation de la maladie.

En attendant plusieurs pays d’Europe rétablissent le confinement et les restrictions par crainte d’une troisième vague et la vaccination et le certificat numérique sont présentés comme la  » seule issue  » à la pandémie.  Bien qu’annoncée comme une mesure temporaire, beaucoup pensent que ce laissez-passer restera en place une fois la pandémie terminée.

La proposition fait l’objet d’une procédure accélérée et est soumise à un vote d’urgence du Parlement européen et des États membres.  On ne peut que se demander comment les législateurs peuvent décider d’une question aussi importante qui enfreint les principes fondamentaux du traité de l’Union européenne et viole les droits individuels de ses citoyens sans aucun amendement, ni aucun véritable débat.

 

https://childrenshealthdefense.eu/actions/take-action-green-pass-requires-debate-not-emergency-adoption/?lang=fr

 

Please read our Re-publishing Guidelines.


Message from RFK