Campagne « Sauvons les enfants de Finlande »

La campagne Sauvons les enfants de Finlande (en finnois : Pelastetaan Suomen lapset) est née au cours de l’été 2021 lorsque les autorités finlandaises ont commencé à promouvoir la vaccination Covid des enfants et adolescents en Finlande. Un groupe de médecins travaillant en Finlande s’est alors réuni et a lancé un appel pour empêcher les autorités de mettre en œuvre ce plan. Cette action a été motivée par une grande inquiétude quant à l’impact de ces injections de thérapie génique sur la santé des enfants. L’appel à l’arrêt de la vaccination des enfants et des adolescents contre le coronavirus a recueilli à ce jour les signatures de plus de 50 médecins, de centaines d’infirmières et autres professionnels de la santé et de plus de 10 000 citoyens.

Initialement, le nom de la campagne était "Sauvons les enfants". L'association a été contrainte d'ajouter le mot "de Finlande" après que la section finlandaise de l'organisation mondiale "Save the Children" ait attaqué la campagne et dénoncé l'abus de leur nom et de leur réputation. "Ils ont clairement exprimé leur propre opinion ; ils n'avaient aucune raison de protéger les enfants contre ces injections de thérapie génique. C'était bien sûr une grande déception pour nous, car l'industrie et les autorités sanitaires affirment ouvertement que les effets à long terme sont inconnus en raison du manque d'informations scientifiques, et que seul le temps les révélera." déclare Nina Kristiina Honkanen. Il est intéressant de noter que lorsque l'on enquête sur les activités mondiales de Save the Children, on remarque que cette énorme organisation mondiale est soutenue par un certain nombre de sociétés et de fondations qui sont impliquées dans l'industrie des vaccins, certaines d'entre elles participant directement à l'approvisionnement en vaccins Covid-19. Parmi elles, la Fondation Bill & Melinda Gates, Johnson & Johnson, GSK et Pfizer (voir le rapport annuel 2020 de Save the Children page 44 ici).

Le groupe de médecins de la campagne a depuis lors commencé à soutenir l’idée d’arrêter immédiatement les vaccinations contre le coronavirus dans tous les groupes d’âge, car de nouvelles preuves indiscutables ont été accumulées. Le groupe a compilé des informations basées sur des recherches scientifiques indépendantes des entreprises pharmaceutiques concernant le virus SRAS-CoV-2, la maladie COVID-19 que le virus provoque, et le test de dépistage du coronavirus inexact, mais néanmoins largement utilisé dans le monde entier, basé sur la technologie PCR, qui a permis d’augmenter le nombre de cas de coronavirus et de fausser artificiellement les statistiques. Et bien sûr, le groupe a recueilli de nombreuses informations sur les soi-disant vaccins contre le coronavirus, les injections de thérapie génique. Les preuves de leur inefficacité, de leur létalité, de leurs effets indésirables graves et de leur dangerosité commencent à être extrêmement convaincantes.

En outre, selon l’avis des médecins de la campagne « Sauvons les enfants de Finlande », la propagande des décideurs et des fonctionnaires et les restrictions massives des droits fondamentaux et des droits des personnes, par exemple le « Pass sanitaire » ou le « Certificat numérique COVID de l’UE » qui a été approuvé par le Parlement finlandais le 15 octobre 2021, ont commencé à prendre des formes de plus en plus absurdes.

Le groupe Sauvons les enfants de Finlande a également attiré l’attention des citoyens sur la corruption des fonctionnaires, sur la censure mondiale effective de toutes les opinions qui divergent du courant dominant, sur les effets négatifs des restrictions massives sur les individus et la société, et sur les dangers du totalitarisme et du transhumanisme vers lesquels notre société mondiale semble se diriger.

Au sein du groupe de médecins, nombreux sont ceux qui agissent dans l’anonymat, qui ne peuvent pas se manifester sous la menace de se faire immédiatement licenciés, comme cela est déjà arrivé à certains. Ceux qui se sont manifestés en révélant nom et visage – médecins retraités ou indépendants – ont tous été victimes de la censure et certains diabolisés par les grands médias, ont su contourner la censure comme beaucoup en utilisant des medias indépendants comme TokenTube, un site comparable à YouTube mais géré par des forces nationales, et à des publications en ligne indépendantes.

L’association Let’s Save the Children de Finlande a organisé, en collaboration avec les groupes For Freedom et Coronarealists, un webinaire intitulé « Dix-huit mois de Covid – qu’avons-nous appris ? », qui a suscité un vif intérêt. Les participants au webinaire ont abordé les sujets suivants :

  • Paul Lillrank, docteur en sciences politiques et professeur au département de gestion de la production de l’université Aalto à Helsinki : « Une médecine pire que la maladie : le processus de décision concernant le Covid ».
  • Nina Kristiina Honkanen, médecin, psychiatre et thérapeute EMDR : « Un monde dominé par la peur – l’humanité étonnée ».
  • Tamara Tuuminen, docteur en médecine et professeur adjoint de microbiologie médicale : « La législation finlandaise du point de vue d’un médecin spécialiste – le cas Covid« .
  • Le médecin, spécialiste ORL Rauli Mäkelä : « La censure et la propagande – sommes-nous en guerre ?
  • Les membres du groupe ont traduit et fait des résumés d’articles scientifiques et d’étude qu’ils ont envoyé avec une liste de questions scientifiques basées sur ces recherches aux membres du Parlement finlandais, au ministère finlandais des affaires sociales et de la santé (STM), aux principales autorités sanitaires du ministère de la Santé et des Affaires sociales (THL) et de l’Agence finlandaise des médicaments (FIMEA), ainsi qu’au SPR Blood Service, aux associations d’immunologie, d’hématologie et de pathologie, aux principaux virologues finlandais, aux principales autorités sanitaires de l’Agence européenne des médicaments (EMA) et à un commissaire du service Santé et Alimentation de la Commission européenne.

Le but de ces lettres aux autorités et collègues était d’ouvrir une discussion scientifique avec eux, notamment avec le THL, l’autorité finlandaise responsable des vaccinations. THL fait référence aux évaluations scientifiques effectuées par les autorités sanitaires européennes à l’EMA, laissant comprendre qu’elles suivent entièrement les directives convenues à l’EMA.

Cette campagne dispose de son propre site web en finlandais sur lequel on peut trouver toute la correspondance avec les autorités ainsi que des articles, des résumés et des communiqués de presse. Le site est en cours de traduction en anglais afin de renforcer la collaboration internationale.

De nombreux autres groupes travaillant dans le même but existent en Finlande, notamment le Multiprofessional Coronacrisis Solution Group (MKR) qui fonctionne comme un forum collectif, un groupe de réflexion et un mouvement social pour des personnes de toutes les professions différentes et avec lequel Sauvons les Enfants de Finlande collabore étroitement.

Nina Kristiina Honkanen conclue : « Nous, médecins finlandais, souhaitons poser quelques questions critiques à nos collègues du monde entier :

Avez-vous, à votre avis, fait tout ce qui est en votre pouvoir pour vous assurer que vous ne mettez pas en danger la santé de vos semblables et surtout celle des enfants dont vous êtes responsable ? Ou avez-vous simplement suivi les informations et les directives des autorités sans étudier ce que disent les chercheurs et les médecins indépendants et ce qu’ils ont publié dans des revues médicales évaluées par des pairs ?

Elle ajoute : « Des données de recherche de haute qualité, indépendantes de l’argent des compagnies pharmaceutiques, sont facilement accessibles et abondantes pour ceux qui veulent les trouver. Et elles donnent une image très différente de cette « pandémie de Covid » par rapport au récit officiel entretenu par les médias grand public. Cette crise mondiale demande maintenant à chacun d’entre nous le courage de rechercher des informations véridiques. Chacun d’entre nous est nécessaire dans cette tâche énorme à laquelle nous sommes confrontés !

En d’autres termes, il est temps pour nous tous de nous orienter vers notre tâche initiale, c’est-à-dire guérir les gens au lieu de servir les intérêts de quelques autres parties ! »

Please read our Re-publishing Guidelines.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =

Message from RFK