Médecins britanniques aux autorités de la santé : écoutez l’avis de vos propres experts qui s’opposent à la vaccination des jeunes !

Le 4 septembre 2021, le groupe de médecins réunis sous le nom d’Alliance britannique pour la liberté médicale (UK Medical Freedom Alliance,UKMFA) a envoyé un email urgent (texte ci-dessous) aux quatre médecins en chef du Royaume-Uni responsables de la décision de donner ou non le feu vert au gouvernement pour déployer les vaccins Covid-19 aux enfants de 12 à 15 ans, en passant outre l’avis du Comité conjoint sur les vaccinations et l’immunisation (Joint Committee on Vaccination and Immunisation, JCVI) selon lequel cela n’est pas dans le meilleur intérêt médical des enfants.

!!!!!! Suite à la publication du texte de ce courriel sur la page Facebook de l’UKMFA, Facebook a censuré le compte et interdit de publication pendant 30 jours. !!!!!!!

=> Veuillez partager cet article (téléchargez le PDF en cliquant ici) sur les médias sociaux afin de nous aider à atteindre plus de personnes.

 » E-mail urgent envoyé à tous les médecins en chef du Royaume-Uni – Le 4 Septembre 2021

Cher Professeur Whitty, Dr McBride, Dr Smith et Dr Atherton
Re : Déploiement du vaccin Covid-19 chez les enfants (12-15 ans)

Nous souhaitons attirer de toute urgence votre attention sur les lettres suivantes (ci-jointes et liées) :

Lettre ouverte de la UK Medical Freedom Alliance à la MHRA concernant l’autorisation d’urgence du vaccin Covid-19 de Pfizer pour les enfants de 12 à 15 ans (envoyée le 8 juin 2021) dans laquelle nous exprimons de sérieuses inquiétudes quant à cette autorisation d’urgence, citant des preuves de préjudices connus et potentiels pour les enfants qui pourraient en résulter et les graves questions éthiques que cette décision soulève. Nous soutenons qu’étant donné que ces vaccins n’auront pratiquement aucun avantage pour les enfants eux-mêmes, il est profondément contraire à l’éthique et indéfendable de les vacciner, en particulier avec un vaccin expérimental utilisant une technologie nouvelle, dans ce qui semble être une tentative de protéger les adultes et d’obtenir une immunité collective. Nous demandons à la MHRA de faire preuve de prudence et de revenir immédiatement sur sa décision.
Veuillez cliquer ici pour lire la lettre originale en anglais.

Lettre ouverte de la UK Medical Freedom Alliance aux chefs d’établissement et aux enseignants concernant la vaccination des enfants dans les écoles avec le Covid-19 (publiée le 8 juillet 2021) dans laquelle nous exposons nos graves préoccupations médicales et éthiques concernant le déploiement des vaccins Covid-19 dans les écoles. Nous exposons la responsabilité juridique potentielle des responsables d’établissements scolaires en cas de dommages causés aux enfants pendant qu’ils sont sous leur responsabilité. Nous soulevons également des inquiétudes quant à certains matériels de promotion des vaccins fournis aux écoles par des organisations externes, en tant que « ressources éducatives », qui ne donnent pas les informations complètes et équilibrées nécessaires pour prendre une décision éclairée.
Veuillez cliquer ici pour lire la lettre originale en anglais.

Nous avons présenté dans nos lettres des preuves que les enfants ne courent aucun risque substantiel avec le Covid-19, mais qu’ils sont confrontés à des risques connus et inconnus avec les vaccins Covid-19, y compris des blessures et des décès importants qui bouleversent une vie. Certaines des blessures graves rapportées, telles que des caillots sanguins et des myocardites, sont spécifiquement survenues chez des jeunes et des enfants. En outre, les enfants ont toute leur vie devant eux et nous n’avons aucune idée de l’impact de ces nouveaux vaccins de thérapie génique sur leur santé ou leur fertilité dans 5 à 10 ans.

Nous avons salué la décision prise hier par le JCVI de ne pas recommander le déploiement des vaccins Covid-19 chez les 12-15 ans, pour les raisons exposées par le professeur Wei Shen Lim, président de la vaccination Covid-19 pour le JCVI, qui a déclaré :

« Chez les enfants de 12 à 15 ans, par ailleurs en bonne santé, le risque de maladie grave liée au Covid-19 est faible et, par conséquent, le bénéfice potentiel de la vaccination contre le Covid-19 est également faible. L’avis du JCVI est que, dans l’ensemble, les avantages pour la santé de la vaccination contre la Covid-19 des enfants en bonne santé âgés de 12 à 15 ans sont légèrement supérieurs aux inconvénients potentiels. En adoptant une approche de précaution, cette marge d’avantages est considérée comme trop faible pour soutenir la vaccination universelle par le Covid-19 pour ce groupe d’âge à l’heure actuelle.  »

Nous avons été profondément inquiets d’apprendre qu’au lieu de  » suivre les données scientifiques  » de son comité consultatif, le gouvernement a choisi de vous demander, en tant que médecins-conseils en chef, de passer outre le JCVI et de sanctionner le déploiement en vous demandant d’explorer des raisons non médicales pour justifier la vaccination des jeunes de 12 à 15 ans, par exemple les avantages éducatifs ou les avantages perçus pour la société dans son ensemble. Il est clair que vous êtes maintenant soumis à une énorme pression politique pour agir contre l’avis scientifique du JCVI, et d’une manière totalement inédite, pour recommander un vaccin expérimental de thérapie génique qui est encore en phase 3 des essais et sous autorisation d’urgence temporaire à des enfants en bonne santé pour des raisons non médicales.

Des rapports font déjà état de décès et de blessures d’enfants aux États-Unis, en Israël et au Canada, où les vaccins sont testés et distribués aux enfants. Même avec des risques rares (1:10 000 à 1:100 000), si ces vaccins sont distribués à environ 10 millions d’enfants britanniques, il semble certain que nous assisterons à des décès et à des blessures graves chez un nombre important d’enfants qui n’auraient jamais été touchés par le Covid-19, ce qui dévastera des familles et des communautés. Il se peut que des enfants britanniques en bonne santé ne verront pas Noël prochain si les vaccins Covid-19 sont déployés dans les écoles cet automne. Ce serait un acte impardonnable de préjudice totalement évitable, dont vous seriez responsable, individuellement et collectivement.

Nous vous demandons instamment de considérer d’abord votre devoir professionnel en tant que médecins de pratiquer une médecine éthique et de « D’abord, ne pas nuire », qui doit l’emporter sur toutes les pressions exercées sur vous par la politique et les intérêts particuliers extérieurs. C’est un moment de l’histoire où, en tant qu’individus, vous serez jugés sur vos actes alors que vous prenez une décision qui affectera la santé et la vie de millions d’enfants, risquant de causer des dommages et des décès iatrogènes totalement évitables et inutiles. Nous vous demandons instamment d’honorer la haute position de confiance qui vous a été accordée et de faire passer en priorité les enfants dont la santé et la vie sont maintenant entre vos mains et sur vos consciences. Veuillez rester ferme et rejeter toute extension du déploiement du vaccin aux moins de 16 ans.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

Please read our Re-publishing Guidelines.


1 Comment

  1. Très intéressant j espère que beaucoup de personnes prendront le temps de vous ecoute

Comments are closed.

Message from RFK