Les accidents vaccinaux sont réels et la santé des enfants est au-dessus de tout

par Senta Depuydt
Mère, journaliste & Présidente de CHD Europe

Depuis quelques semaines, la pression à se faire vacciner commence à devenir insupportable. Dans de nombreux pays, la plupart des gens ont peur de perdre leur emploi et leur réputation, et craignent d’être exclus de toute participation à l’activité économique et sociale de la société. C’est une situation fort éprouvante, mais qui pourrait ne pas durer éternellement, si nous défendons nos droits.

À ceux qui envisagent de « céder » : de nombreux parents d’enfants vaccinés ont non seulement déjà perdu toutes ces choses, mais leur fils ou fille bien-aimé(e) est bien souvent handicapé(e) à vie. Tenez bon, la santé de votre enfant passe avant tout le reste. Voici mon expérience en tant que mère et journaliste :

Bien avant le Covid, des dizaines de parents m’ont livré ce type de témoignage:

Notre enfant a reçu un vaccin et le soir même ou dans la semaine…

  • ‘il a fait une forte fièvre’ ou/et
  • ‘il s’est mis à pousser des hurlements déchirants’ ou/et
  • Il a eu des convulsions ou/et
  • Il a perdu connaissance

Nous l’avons amené aux urgences à l’hôpital et on nous a dit que ‘c’était normal’ et que ‘cela veut dire que le vaccin fonctionne’.

Au bout de quelques jours la fièvre est tombée, mais de nouveaux symptômes sont apparus…

  • il a commencé à avoir des troubles gastro-intestinaux et/ou
  • Des insomnies
  • Les hurlements ont continué, on le sentait en souffrance, il a perdu la joie de vivre
  • Une épilepsie récurrente

En l’espace de quelques semaines, ‘notre enfant a régressé’…

  • il a perdu le contact visuel et/ou
  • La marche
  • La parole
  • Les interactions sociales

Il a développé

  • des stéréotypies
  • des auto-mutilations.
  • Des crises de violence
  • Des absences, de l’apathie

A ce stade du récit, j’interrompais les parents en disant ‘je crois que je connais la suite’.

Vous avez consulté le pédiatre qui vous a dit que cela n’avait rien à avoir avec le vaccin et qu’il ne fallait pas s’inquiéter. Aucun des traitements prescrits n’a réellement fonctionné. Vous avez mis plusieurs mois pour avoir rendez-vous avec un spécialiste et pour avoir un diagnostic. Entretemps votre enfant à continué de régresser. On a finalement parlé d’autisme ou de troubles du développement. On vous a dit qu’il fallait faire un test génétique (ou une psychothérapie). C’est probablement…

  • le syndrome de Dravet
  • Un autisme de type génétique
  • Une épilepsie d’origine génétique
  • Un traumatisme émotionnel

Et invariablement, j’ai entendu les parents me répondre…

Oui c’est exactement cela, personne n’a voulu faire le lien avec le vaccin (ROR ou DTP ou multivalent etc.). On nous a assuré que si les problèmes s’étaient déclenchés au moment de la vaccination, c’était une ‘coïncidence temporelle’, mais qu’il ne pouvait pas y avoir de ‘lien causal’. On nous a méprisés, humiliés, voire même menacés de retirer la garde de notre enfant pour ‘abus’ ou ‘négligence’. Nous nous sommes tus parce que nous avions peur que l’on  refuse les soins et l’enseignement à notre enfant.

Si je vous écris en ce moment, c’est parce que moi aussi j’ai vu mon enfant régresser, perdre le contact visuel, les interactions sociales, perdre la parole, être absent, hurler toutes les nuits, se fracasser la tête à terre et convulser. C’est aussi parce que j’ai la chance exceptionnelle d’avoir pu l’aider à retrouver une vie normale, après des années de traitement qui ont coûté des dizaines de milliers d’euros et des centaines d’heures de notre vie. Malheureusement, même avec autant de soins et de thérapies du corps et de l’esprit, la plupart des autres enfants ne parviennent pas à retrouver la santé et l’ensemble de leurs facultés et il leur sera difficile de mener vie autonome et épanouie.

Quant aux ‘mamans courage’ qui luttent chaque jour pour les porter avec amour, elles n’ont pour la plupart…plus de boulot, plus d’argent, plus de vie sociale, parfois pas d’école ou de centre de soins pour l’enfant, dans 80% des cas plus de partenaire ou de mari, et au bout du compte, plus de santé non plus…

Aux USA, près d’un enfant sur 30 a un diagnostic d’autisme. Durant la tournée du film Vaxxed plus de 10 000 familles sont venues rencontrer l’équipe du film pour raconter ce qu’ils ont vécus et aujourd’hui près de 120 000 témoignages ont été recueillis.

Ca, c’est la réalité cachée des vaccins classiques, garantis sûrs et efficaces pour lesquels les effets secondaires sont rarissimes…

En quelques mois, les ‘vaccins’ Covid eux ont déjà fait plus de morts et de blessés que tous les autres vaccins combinés depuis plus de 20 ans. Les décisions aveugles de la FDA, de l’Agence Européenne des Médicaments et des gouvernements ont entraîné la mort inutile de nombreux jeunes adultes et adolescents. Dans leur cas, la ‘balance bénéfice-risque’ est d’office négative, car ils ne meurent pas du Covid et ne transmettent pas la maladie.

On entend dire que ‘les myocardites, ce n’est pas si grave’…C’est une atteinte au coeur qui laisse de graves séquelles et de nombreux patients décèdent dans les 5 années qui suivent !

Il y a quelques semaines à Bousval, près de chez moi en Belgique, le bébé d’une maman qui a reçu un vaccin Covid a fait une thrombose 3 jours après la naissance, entraînant un dommage cérébral grave. On a assuré aux parents que ‘cela ne pouvait en aucun cas être le vaccin, qui était sûr et efficace et l’on a refusé de signaler ce tragique accident à la pharmacovigilance…

Cela ne m’étonne pas, mais cela ne m’enlève pas l’envie de balancer un seau d’eau à la figure de tous les gynécologues et médecins qui ont abandonné le principe précaution élémentaire et refusent de se remettre en question.

Tout ce désastre,  toutes ces victimes passées et présentes sont la conséquence de l’ensemble des personnes qui ont refusé de voir la réalité telle qu’elle se présente parce qu’il y a ‘leur carrière, leur réputation, leur ‘crédibilité’ et surtout leur culpabilité inconsciente.   

D’après le Dr. Mike Yeadon,  vice-président et directeur scientifique chez Pfizer Global R&D,  les vaccins à ARNm ont 50 fois plus de probabilité de tuer les enfants que les virus du Covid.

Il n’y a rien d’autre à ajouter.

Senta Depuydt

Please read our Re-publishing Guidelines.


3 Comments

  1. […] ADVERTISEMENT Partager Sur FacebookPartager Sur Twitter Senta Depuydt Children’s Health Defense mer., 08 sept. 2021 18:17 UTC Par Senta Depuydt Mère, journaliste & Présidente de CHD […]

  2. […] 35 ADVERTISEMENT Share on FacebookShare on Twitter Senta Depuydt Children’s Health Defense mer., 08 sept. 2021 18:17 UTC Par Senta Depuydt Mère, journaliste & Présidente de CHD […]

Comments are closed.

Message from RFK